« Assistance et protection des enfants non accompagnés et séparés au Maroc »

Selon les données les plus récentes, 10% de la population migrante en situation irrégulière au Maroc est composée par des jeunes de 16-17 ans et une partie importante d’entre eux est représentée par des enfants migrants non accompagnés et séparés. Le Maroc est en fait un pays de transit, de destination et d’accueil pour ces enfants en majorité originaires de pays subsahariens comme la Guinée Conakry, la Côte d’Ivoire, le Nigéria, le Mali et le Cameroun. Leurs parcours les amènent à transiter par le Maroc afin de traverser la Méditerranée et arriver en Europe et ils vivent dans des conditions extrêmement critiques d’isolement, d’abus et d’accès limité aux services de base. Souvent ces enfants vivent dans la rue et se voient obligés de mendier pour survivre. La combinaison de ces facteurs difficiles les expose gravement au risque d’être exploités sexuellement ou d’être victime de travail forcé et – pour certains cas – de devenir victimes de traite tout au long de leur parcours migratoire. Parallèlement, le phénomène des enfants non accompagnés et séparés n’implique pas simplement les enfants migrants, mais de plus en plus un flux important de marocains séparés de leurs parents ou en situation d’abandon en migration interne au Maroc ou en mouvement vers l’Europe. Face à l’ampleur du phénomène migratoire, le Royaume du Maroc affiche une politique volontariste particulièrement représentée par la Stratégie Nationale d’Immigration et d’Asile (SNIA), mise en œuvre par le Ministère Délégué auprès du ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, chargé des Marocains résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration (MDCMREAM). En parallèle, La Politique Publique Intégrée de Protection de l’Enfance au Maroc (PPIPEM) , adoptée le 03 juin 2015 par la Commission Ministérielle chargée du suivi, de la mise en œuvre des politiques et plans d’action nationaux en matière de promotion et de protection de l’enfance étant une stratégie nationale pour lutter contre toutes les formes de violences, d’agression et d’exploitation des enfants est conduite par le Ministère de la Solidarité de la Femme de la Famille et du Développement Social.

La PPIPEM, se décline en 5 objectifs stratégiques :

  1. Renforcement du cadre légal de protection des enfants et de son effectivité ;
  2. Mise en place de dispositifs territoriaux intégrés de protection de l’enfance ;
  3. Standardisation des structures et des pratiques ;
  4. Promotion de normes sociales protectrices des enfants ;
  5. Mise en place de systèmes d’information fiable et standardisé et de Suivi-évaluation Monitoring régulier et effectif

A la lumière de ce contexte, ASTICUDE en tant qu’acteur associatif , toute consciente de ces difficultés, et des intervenants institutionnels et internationaux qui s’orientent actuellement, vers une programmation réactive et axée sur une approche systémique territoriale, mettant l’accent sur la prévention et la protection des enfants contre toutes les formes d’abus, de violence et d’exploitation.  Cherche à contribuer à l’amélioration de l’assistance et de la protection de ces enfants au Maroc, à travers les actions envisagé dans le cadre de ce projet : « Assistance et protection des enfants non accompagnés et séparés au Maroc » dans le cadre d’un financement de l’Organisation Internationale de la migration OIM et coordination avec des acteurs étatiques et non-étatiques.

Le Projet « Assistance et protection des enfants non accompagnés et séparés au Maroc » cible à la fois:
Les enfants migrants non accompagnés et séparés se trouvant au Maroc et qui y arrivent en situation de vulnérabilité pendant leur parcours migratoire.

Les enfants nationaux les plus exposés aux risques de la migration irrégulière et de la traite des êtres humains.

OBJECTIFS

Plus spécifiquement le projet cherche à :

  • Apporter une assistance protection pour l’enfance et la jeunesse au Maroc ;
  • Fournir une assistance directe aux bénéficiaires du projet, notamment en termes d’hébergement, d’assistance médicale et légale, ainsi que de soutien psychosocial ;
  • Appuyer l’autonomisation des bénéficiaires à travers le développement personnel et le renforcement de leurs capacités (formation professionnelle, développement de compétences, etc.) ;
  • Sensibiliser le public cible et les communautés d’accueil sur la migration irrégulière et la traite des êtres humains

0 Reviews

Write a Review

Avatar

asticude

Read Previous

حفل اختتام الموسم الدراسي 2019/2018

Read Next

«RDPP Maroc – Protection et Résilience»

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *